• Porridge maison : Pour un petit déjeuner gourmand, simple à réaliser, mais surtout sain ! La …

    Voir l’article
  • Avec V. on adore manger des pancakes. Et lors de nos brunchs, leur présence …

    Voir l’article
  • On rêverait avec V. d’avoir une hygiène de vie saine. Démarrer …

    Voir l’article
  • Je n’avais pas prévu de vous donner la recette aussi rapidement.. mais …

    Voir l’article
  • Si t’es au régime, sur le point de l’être, que tu culpabilises …

    Voir l’article
  • Pour celles et ceux qui me suivent sur Snap, vous avez pu voir qu’hier, …

    Voir l’article
  • Pendant longtemps, nous en avons vu sur Instagram, puis un jour.. Nous nous sommes dé…

    Voir l’article
  • Nous sommes plus « sâlé » que « sucré », mais cette recette de cookie, est sans conteste, …

    Voir l’article
  • Il y a quelques années, nous nous sommes lancées dans la confection de …

    Voir l’article
  • #CITYGUIDE —> MARRAKECH

    Je ne sais pas pourquoi, mais depuis des années cette ville m’attire. Je l’ai découvert en partie, pour la première fois il y’a 5 ans avec une copine. Je dis en partie, car je nous n’avions pas fait la médina. Nous étions restées dans la nouvelle ville, enfin je mens… Nous n’étions même pas sorties de l’hôtel. Enfin très peu…  Et quel dommage !

    C’est pour ça que je me sentais obligée d’y retourner, je restais sur ma faim ! J’avais besoin de flâner dans les souks, de voir la fameuse place Jema el-fnaa, de faire du chameau, de manger local.
    Non vous ne rêvez pas, j’avais été au Maroc, mais sans faire tout ça…
    Dans un sens, tant mieux. Ça m’a permis d’y retourner, et de prendre pleiiiiin de notes pour vous faire cet article.

    Où Dormir ?

    • Pour séjourner dans la nouvelle ville, l’hôtel le Marrakech. À 5 minutes à pied du centre de Guéliz et 10 minutes de la place Jema el-fnaa. C’est l’hôtel où j’avais dormi il y’a 5 ans.  Il me semble qu’il est en travaux en ce moment. Mais je ne pense pas que ça va durer indéfiniment, donc je vous le note.
    • Pour séjourner dans la médina pensez aux riads :
      – Riad Dar Zelda, retrouvez mon article ici
      – Riad Dar Crystal, retrouvez mon article ici

    Où manger ?

    • Le Kafé Merstan est situé dans le coeur de la médina à côté de la place Ben Youssef et à deux minutes à pied de Dar Zelda. Un peu à l’écart de l’affluence touristique, avec un rooftop joliment décoré, une cuisine locale délicieuse et des prix très abordables, cet endroit est parfait.
    • Le Zeitoun Café. En plein coeur de la place Jema el fnaa, avec une terrasse qui offre une magnifique vue panoramique, j’avais peur que cet endroit soit un piège à touriste. Nous avons débarqué extrêmement tard, alors que le service était sur le point de finir. Malgré ça, nous avons été très bien accueillis et et nous avons été  agréablement surpris par la qualité du service. Un large choix dans le menu, des produits frais. Un bon rapport qualité/prix.
      PS: leur pastilla au poulet est une tuerie.
    • Au riad Dar Zelda. Pensez à réserver, mais c’est l’endroit où nous avons eu le dîner le plus romantique. Petites lumières tamisées, sur le toit terrasse, des pétales de roses sur la table.. C’était magique. Nous avons eu le droit à un tajine, et le plus surprenant c’est qu’il était à l’agneau, que normalement je n’aime pas ça… mais là, j’ai tout mangé. J’ai vraiment trouvé le plat délicieux et je me suis régalée.
    • Chegrouni. Ce n’est surement pas le restaurant le plus beau de Marrakech, la décoration y est très sommaire ainsi que la qualité du service, mais comme la plus part de ses concurrents, il a une terrasse qui offre une vue imprenable sur la place Jema el fnaa.
      Et je dirais que pour une cuisine marocaine de qualité, les prix sont imbatables.
    • Le nomad. Situé sur la place des épices, cet endroit est magnifique. Restaurant moderne et branché, qui offre une cuisine plus international. Contrairement à Chezgrouni par exemple, vous ferez de superbes photos pour votre feed Instagram ! Mais il faudra également payer. Honnêtement, j’ai trouvé hors de prix. Pour moi, ce type de lieu est un gros piège à touriste.
      Nous y avons très bien mangé, d’ailleurs je vous recommande leur salade saison avec de la roquette, du choux rouge, des radis et une vinaigrette à l’huile d’argan. Une tuerie !
      Si vous souhaitez y manger, pensez à réserver. Vous aurez plus facilement une place en terrasse.
    • La terrasse des épices. Tenue par les mêmes propriétaires que le nomad et le café des épices dont je vous parlerais juste après, ce lieu très moderne est des plus agréables.
      Nous y avons très bien mangé, je ne dirai pas le contraire, mais ce n’est pas donné. Ils proposent au choix, une cuisine marocaine ou internationale.
      Si vous voulez un spot « M’as-tu-vu ? » C’est l’endroit. Pensez également à réserver si vous voulez une place à l’ombre et abrité de la chaleur ! Le service est de qualité, et la décoration de la terrasse est vraiment belle.
    • Le Kosy bar. Nous y avons mangé trois fois, il est situé sur la place des ferblantiers, à côté du palais Bahia. Excellente alternative aux restaurants situés sur la place Jema el fnaa, loin des ses rabatteurs, avec de supers cocktails de fruits. Cuisine marocaine, internationale et japonaise. Niveau prix, il me semble que c’était proche des tarifs du Nomad et de la terrasse des épices.
      Mais vu que V. a eu la tourista, donc nous ne voulions pas risquer d’aggraver la situation. Du coup, on visait des restaurants « valeurs sûres », quitte à mettre le prix.
      J’étais hyper tentée de manger le soir sur la place aux nombreux petits stands proposés, mais V. a refusé quand l’un des rabatteurs lui a dit : Chez nous, No Smecta !
      Pas très inspirant..
      Pour ce que ça vaut, un me « donnait envie », mais nous n’y avons pas mangé :
    • Le n°14 – Chez Krita.
    • Vert midi, si vous vous baladez à Guéliz. Restaurant qui propose des plats végétariens, où les jus et smoothies sont très bons !
    • Le café des épices. Sur la place des épices, cet endroit est à l’image des ses frères: le Nomad et la terrasse. Mais il n’en reste pas moins très sympathique pour boire un jus ou manger sur le pouce. Flâner dans les souks donne soif !!

    Où passer une après-midi piscine ?

    • Au Sofitel, dans le quartier de l’hivernage. Ce lieu est magnifique, et vous propose trois piscines, une multitude de beds, de lits à baldaquin, de transats et de hamacs !
      Cet endroit est tellement grand que j’avais peur que ce soit l’usine, mais pas du tout. Le personnel est aux petits soins avec vous. Seule déception, adorant la marque Sofitel, nous n’avons pas retrouvé la « propreté » habituelle. Mais c’est vraiment pour chipoter. Sinon tout était parfait !

    • Le Nikki Beach, sur le circuit de la palmeraie, cet endroit est génial ! Du moins pour tout ceux qui aiment les ambiances pool party et qui ont de l’argent à dépenser..
      À notre arrivée, un vigile fouille nos sacs, et nous retire la bouteille d’eau.. Bon ok, pourquoi pas ! Aaaaaaaah mais lorsqu’on nous a amené la carte des boissons on a vite compris !
      110dhs la bouteille d’eau de 0,75cl.. Soit un peu plus de 10€ !
      Sans avoir déjeuné là-bas, notre après-midi nous a couté 100€ (pour deux bouteilles d’eau, et une chicha).. Je pense que si vous voulez juste une journée piscine vous pouvez trouver d’autres endroits beaucoup plus abordables. Mise à part pour un evjf, je ne me vois pas y retourner. Je suis contente d’avoir découvert cet endroit, mais il est fort probable que j’y remette les pieds. Trop cher pour ce que c’est, mais splendide !

    Comment on se déplace à Marrakech ?

    Je dirai en taxi dans la nouvelle ville, pour les excursions et à pied dans la médina !

    La majorité de nos déplacements ont été fait à pied. Nous logions dans la médina, donc nous avons beaucoup marché. Comme je le disais dans un précédent article, très peu de voitures y circulent. Principalement des deux roues, car les rues sont très étroites. D’ailleurs, marchez le plus possible à droite dans la médina.

    Nous nous servions d’un plan donné au riad, ainsi que de google map. Avant de partir, nous lançions l’application, comme ça, nous étions toujours localisé malgré l’absence de wifi. Et de marcher à travers les petites rues, nous ont vraiment permis de mieux découvrir la ville.
    Comme le veut la tradition, nous nous sommes aussi un peu perdus, mais vous auriez du nous voir sur la fin, des poissons dans l’eau. Plus de carte, plus d’appli !  Comme les Marrakchis. Bon ok j’exagère. Mais sachez que les habitants sont très accueillants, et si vous êtes perdus, ils vous aideront. Attention à ne pas les suivre, où alors, il faudra payer ! Demandez simplement votre route ou à un commerçant. D’ailleurs, c’était assez drôle, je me suis trouvée des copains qui ne savent pas différencier leur droite de leur gauche. Par exemple on nous disait: « au bout tu tournes à droite, mais en nous montrant le côté gauche !  »

    Pour le taxi,c’est facile, il y’en a partout: nouvelle ville, médina (au niveau des places). Auquel cas, demandez au logement où vous êtes de vous en réserver un, ou le lieu où vous êtes (restaurant, piscine…..) Je partagerai une vidéo sous peu sur Instagram, où nous étions dans ce que j’appelle, un vrai taxi du bled ! La voiture penchait, nous n’avions pas de ceinture, il y’avait un bruit impressionnant de roulement, d’après V. le moteur faisait un bruit très bizarre, et la majorité de ses voyants étaient allumés ! Il doublait aussi bien par la droite que par la gauche, un vrai Tétris. Je l’ai trouvé, en revanche calme au niveau du klaxon. J’en ai connu qui au démarrage klaxonnaient, lorsqu’ils passaient la première, lorsqu’ils doublaient…..


    Mais voilà, il fallait que V. voit ça. Il y’a 5 ans, je n’avais pris que des comme ça, mais ça y’est, j’ai trouvé comment faire pour trouver le bon !
    L’état de la voiture ! Si elle n’est pas « cabossée », c’est que vous avez un bon chauffeur ^^

    Pour le prix, on demandait automatiquement avant de monter. On disait au gars: « On va là, combien tu prends ? » Et en fonction de sa réponse on négociait.

    Quelles sont les activités à faire ?

    En vacances, nous ne sommes pas trop activités, enfin si… Mais quand on a le temps. Là, nous n’avions qu’une semaine. Le but n’était pas de repartir encore plus fatigués qu’à l’arrivée.
    Donc notre séjour à surtout été shopping, restaurant, piscine.
    Nous avons quand même été faire du dromadaire dans la Palmeraie.

    J’étais impatiente à l’idée d’en voir et d’en faire. Je voyais ça, comme faire du cheval géant. Mais quelle déception. Lorsque j’ai eu fait des balades à cheval, l’animal était « libre ». Là, nos dromadaires étaient tous attachés les uns aux autres, à tel point que la mienne (oui j’avais une femelle), avait la tête complètement bloqué dans celui de V.

    On nous a fait une blague au départ, mais blonde que je suis, j’y ai cru. Le Mr nous a dit: « au retour on les détache et on rentre au galop. »

    Le plus dur, c’était quand mon dromadaire hurlait. J’ai d’abord pensé qu’elle était mal attachée, et qu’elle avait mal. Le gars m’a répondu hyper serein: » Non elle vient d’avoir un bébé, elle l’appelle. »
    J’ai eu trop mal au coeur, et gros moment de culpabilité, en mode « mais qu’est ce que je fou là? »
    Elle criait tellement, son bébé aussi, qu’ils ont fini par lui attacher.
    Je suis contente d’avoir fait cette balade, c’était un coin sympa à découvrir, et on a eu le droit à un thé chez l’habitant. Mais je ne le referais plus ! J’en garde un sentiment amer..

    Sinon vous avez les jardins de Majorelles qui sont magnifiques, le musée Yves Saint Laurent. Vous pouvez aussi faire du quad dans le désert, du bugy..

    Shopping !

    Il faut savoir que dans le centre à Guéliz, vous retrouverez toutes les boutiques H&M, Zara et Cie, mais elles sont plus chères qu’en France.  Pour celles qui ont suivi mes story Insta pendant mon séjour, vous avez dû voir que je me suis achetée une paire de chaussures chez Stradivarius. Et bien, à Marrakech je les ai payé 52€. En France elles sont à 39€.

    Toujours à Guéliz vous trouverez Galory Ben Abid, où j’ai pris un patalon. Ils étaient 2 pour m’aider à le mettre ! Mais tout va bien, je sais l’enfiler toute seule maintenant. Enfait, c’est un pantalon qui s’attache une première fois dans le dos, puis devant. Je ferai une photo un de ces jours, ce sera plus simple à visualiser.

    On m’avait parlé de la boutique Atika pour ses mocassins, mais je suis partie en courant en voyant les prix ! En revanche, ce sont de très belles paires de chaussures !

    Marwa, que vous trouvez aussi bien à Guéliz que dans la médina. J’ai eu beaucoup de coups de coeur dans cette boutique, et je trouvais les prix relativement corrects.

    Et sinon, les souuuuuuuuks ! Tellement de petites merveilles… que je pourrai passer ma vie à y flâner. Au grand désespoir de V…

    Si vous cherchez des épices, des huiles, de l’ambre etc… Allez sur la place des épices, pile en face du café des épices, au N°144 venez de la part de V. et moi et demandez Ayoub (aussi connu sous le nom de Jean Réno du bled). Il vous donnera des bons produits, et pas ceux qui sont vendus aux touristes !

    Comment négocier les prix ?

    Comme au poker, c’est le plus gros bluffeur qui gagne !

    Avant de partir, c’était prévu que ce soit V. qui s’amuse à tout négocier. Il est beaucoup plus à l’aise que moi. Mais finalement, une fois sur place, je me suis prise au jeu.

    AU SOUK.

    Sachez déjà qu’on ne paye JAMAIS le premier prix annoncé, on le négocie.
    Par exemple, vous repérez une lampe. Demandez au gars : « Combien tu me la fais ? »
    Sans exagérer, vous pouvez couper le prix en deux.
    Perso, je pense au prix que j’aurai payé en France et je propose moins. Après sachez, que « plus » vous prendrez d’objets à la même personne, plus il vous sera facile de négocier. En lui disant : « Si je te prends tout ça, combien tu me fais? » Mais faites attention, ils insistent beaucoup. Ne touchez pas trop si vous ne voulez pas prendre. Ils trouveront le moyen de vous faire partir avec !
    À un moment, j’ai simplement demandé le prix d’un porte feuille, mais comme je prenais déjà le sac, il a insisté, en me disant que j’aurai un bon prix. Sauf que je n’en voulais pas. Je demandais à titre indicatif ! Et ça a été dur de partir sans !
    Soyez fermes. Pas méchants, ni hautains, mais fermes !

    Un conseil, n’achetez pas de suite. Aux souks, vous retrouverez partout votre objet. La majorité des shops proposent la même chose. Donc allez demander à un autre, et dites qu’ailleurs on vous a proposé à tel prix. N’ayez pas peur de partir sans l’objet désiré. Soit on va vous rattraper en vous disant « ok pour ton prix », soit vous le trouverez ailleurs.
    Je l’ai vécu avec un sac à main. Premier prix annoncé, 180€. J’ai fini (au bout de 3 jours), à l’avoir pour 30€ ! Le Mr m’a dit quand je lui ai tendu les billets:

    « Ce n’est pas avec toi que je vais devenir Rothschild ». 

    Si vous allez dans un riad, demandez aux hôtes combien coute ce qui vous a fait de l’oeil.
    Je me souviens quand je rentrais à Dar Zelda, j’allais voir Jamal en lui disant que j’avais repéré tel truc, mais qu’on me demandait tant. Il me disait jusqu’à quel prix je pouvais descendre.

    AVEC LES TAXIS

    Mise à part si vous faites 300KM, mais sachez que vous ne devez pas payer plus de 100dhs votre trajet.

    Médina –> Guéliz, c’est 50dhs. 30 si vous négociez bien.
    Par exemple, quand on partait de la place des Ferblantiers pour aller au Sofitel, on payait 30dhs.

    Certains taxis essayeront de vous montrer un document avec des tarifs, en disant que ce n’est pas eux qui décident. Soit vous laissez tomber avec lui (y’en a plein d’autres 20m plus loin), soit vous lui dites que vous voulez le compteur. Et 99% des cas, il vous dira ok pour votre prix.

    Médina –> Palmeraie : 70dhs

    Médina –> Aéroport : entre 70 et 100dhs (Si vous réservez seuls, ou faites appel à quelqu’un. Auquel cas, il prendra sa com dessus).

    Pensez à demander au taxi le nom de l’endroit où il vous a pris, comme ça, vous saurez dire au taxi pour rentrer. Oui, on a fait la bêtise le premier jour. On nous a pris à la place Mokef, on savait que ça s’écrivait comme ça, mais comme ça ne se prononce pas comme ça s’écrit, on a galéré à se faire ramener là-bas.

    Par contre, je n’ai pas cherché à négocier les prix dans les restaurants, au contraire, partout où on mangeait, on laissait un pourboire (bakchich).

    Comment payer au Maroc ?

    La monnaie est le Dirham. Ce qui est pratique, c’est que 1€ équivaut à 10dhs (à quelques centimes près) Disons 11dhs et des brouettes. Du coup, ils seront très intéressés pour être payés en euros !

    N’hésitez pas une fois sur place à changer qu’une partie de votre argent. Car de toute manière il ne me semble pas que vous puissiez le faire en France.  Que ce soit dans les boutiques, dans les restaus, vous pouvez payer en euro. Evitez d’échanger votre argent à l’aéroport.. le taux n’est PAS DU TOUT intéressant !

    Allez plutôt chez Ali, sur la place Jema el fnaa.

    Demandez également à votre banque combien ils vous prennent en frais lors de vos retraits ou paiement par carte. Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais le souvenir il y’a 5 ans, de ne pas avoir eu de frais avec ma banque (BNP). Étant toujours à la même, j’ai pensé que ce n’avait pas changé. J’ai donc retiré des sous au premier guichet, quand je me suis dis que j’allais peut-être quand même demander à mon conseiller.
    Par chance, il m’a répondu vite:

    Retrait: 2.90% du montant + 5
    Paiement :2.90% +0.90

    Mais comme il y’a 5 ans, je ne vois pas ces frais apparaitre sur mon compte, alors que V. oui !
    Par exemple.. Je me souviens dans un restau avoir payé en carte 820dhs, sur mon compte j’ai eu 79,03€ de prélevés. Rien d’autre. Et ça fait plus d’une semaine que nous sommes rentrés. Tous mes prélèvements sont passés.
    V . qui a payé à un endroit presque 3000dhs, a eu 240,71€ de prélevés ainsi que 5,05€ de commissions facturées.

    Idem lorsqu’on a retiré de l’argent.
    Nous avons tout les deux pris le même jour 2000dhs.
    Sur mon compte : 180,82€ de prélevés
    Sur le compte de V. : 181,05€ + 6,40€ de commissions

    Donc si votre banque vous prend des frais, retirez des grosses « sommes », plutôt que de multiplier les retraits.

     

    INFORMATIONS UTILES

     

    • Passeport: Il est devenu obligatoire pour le maroc
    • Prendre des médicaments: Presque tout le monde choppe la tourista, et autant vous dire que ce n’est pas sur place que vous trouverez le nécessaire. En prévention:  Buvez uniquement de l’eau en bouteille (même pour vous laver les dents, donc ne rincez pas votre brosse sous le robinet, comme V. a pu le faire), éviter les glaçons aussi..Et sous la douche soyez prudents ! Je ne sais pas vous, mais j’ai une grande tendance quand je mouille mon visage à ouvrir la bouche et mettre de l’eau dedans. Et bien au Maroc, on évite.
    • Pour les tenues. Il faut quand même savoir qu’au Maroc il fait chaud. Donc vous pouvez vous habiller en short et débardeur.Ne vous inquiétez pas, vous ne choquerez personne. Le tout, c’est que ce ne soit pas vulgaire. Prenez une veste longue et fluide pour cacher un peu vos jambes au pire. Et/ou des combinaisons, jupes et robes longues..
    • Les chats. Il est normal dans la médina, de voir des chats partout. D’ailleurs les gens c’en occupent très bien. Ce sont des chats sauvages, pas sauvages. Si vous avez une folle envie d’en nourrir, faites vous plaisir.

    Expressions utiles

    Bonjour: Salam alikoum / réponse : Wa alikoum salam

    Ça va ?:  Labès ?

    Merci: Choukrane

    Aurevoir: Beslama (mais sans vraiment prononcer le « be »)

    Svp: Aafak

    Combien ?: Bchahal ?

    Je veux manger: Brit nakoul

    Attention : Balak (comme l’expression « fais beleck »)

    J’arrive: A nijé

    Porte (tout autour de la médina, vous avez des portes, comme à Paris): Bab

    Rue: Derb

    Maison: Dar

    Frère: Khouya

    C’est bien: Méziane

    Ça suffit « lâche -moi »: Safi baraka

    Pourboire: Bakchich

    Prononcer l’arabe:

    KH= R, comme la jota espagnole

    GH= R simple

    R= R roulé

    Expressions qui nous ont été dites, et que nous avons adoré:

    • Vous avez la montre, nous on a le temps
    • Vous avez la fiscalité, nous on a la solidarité
    • C’est moins cher que chez Lecler

    QUAND SE RENDRE À MARRAKECH ?

    Pour ma part, le bon plan, c’est l’été. Après c’est sûr qu’il faut supporter la chaleur. En effet, chez eux, l’été est considérée comme la basse saison (Juin à Septembre) car il peut faire parfois jusqu’à 50° à l’ombre.
    Au vu des températures en France, nous n’étions pas contre le fait d’avoir « trop chaud ». Limite, j’avais hâte de transpirer. Au moment où nous sommes partis, les 3/4 de la France subissaient de fortes pluies.

    De plus, étant la basse saison, les prix des logements, de l’avion sont moindres, il y’a beaucoup moins de touristes, et donc la possibilité d’être « surclassé ». C’est comme ça que nous nous sommes retrouvés dans des suites aux riads.
    De base nous avions réservé des chambres standards. Mais à notre arrivée, ils nous ont expliqué que comme la majorité des chambres étaient vides, ils pouvaient nous attribuer une plus grande pour le même tarif.

    Comment refuser ?

    Dans les restaurants vous aurez plus facilement de meilleures places. Les tables sur les terrasses s’arrachent. L’été, il y’a de la place pour tout le monde !

    Ça n’a pas été le cas pour nous, car nos places nous convenaient, mais j’ai pû voir des gens changer de siège dans l’avion pour se mettre tout devant. Alors qu’il me semble que de base, ces places sont plus chères.

    Pas d’influence touristique.

    Dans les rues aussi, c’est beaucoup plus agréable de se balader.

    Après l’inconvénient de partir l’été, autre que la chaleur, c’est que vous pouvez tomber comme nous en période de ramadan. Certains restaurants sont fermés le midi, et certains refusent de servir de l’alcool.
    Nous, ça ne nous a pas posé de problème, mais je préfère le signaler.

    Au riad Dar Crystal, si on voulait un verre de vin, on devait se servir. Hamza nous a expliqué qu’il ne pouvait pas. Donc il nous a montré la cuisine, l’emplacement des verres, et on pouvait se servir quand on voulait ! Alors qu’à Dar Zelda, aucun soucis.

    Il se peut que durant cette période, certains services ou prestations soient supprimées. On a rien remarqué, mais c’est ce qu’on nous a dit. Donc je transmets !

    – RÉSERVER SON SÉJOUR –

    Nous sommes passés pour le logement, par Booking et pour le vol: Easy jet

     

    1 Commentaire

    1. Choucha
      21 juin 2018 / 10 10 59 06596

      Super article !!! Merci pour toutes ces infos 🙂

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    Vous recherchiez quelque chose?