Publicités
  • Porridge maison : Pour un petit déjeuner gourmand, simple à réaliser, mais surtout sain ! La …

    Voir l’article
  • Avec V. on adore manger des pancakes. Et lors de nos brunchs, leur présence …

    Voir l’article
  • On rêverait avec V. d’avoir une hygiène de vie saine. Démarrer …

    Voir l’article
  • Je n’avais pas prévu de vous donner la recette aussi rapidement.. mais …

    Voir l’article
  • Si t’es au régime, sur le point de l’être, que tu culpabilises …

    Voir l’article
  • Pour celles et ceux qui me suivent sur Snap, vous avez pu voir qu’hier, …

    Voir l’article
  • Pendant longtemps, nous en avons vu sur Instagram, puis un jour.. Nous nous sommes dé…

    Voir l’article
  • Nous sommes plus « sâlé » que « sucré », mais cette recette de cookie, est sans conteste, …

    Voir l’article
  • Il y a quelques années, nous nous sommes lancées dans la confection de …

    Voir l’article
  • Vous êtes nombreuses à me demander comment je peux manger autant de fast food, de cochonneries (gâteaux, chocolats, bonbons….) et rentrer dans un 34/36 ?!?
    Oui pour celles qui ne me connaissent pas, et ne me suivent pas sur les réseaux sociaux, je mange au moins 4 fois par semaine de la junk food (burger, kebab, pizza, kfc…)
    ….Et pourtant, je fais 1m60 pour tout juste 50 kg ! 

    L’article que je vous avais écris il y’a quelques semaines, vous avez plu, mais vous avez été nombreuses à me demander si c’était vraiment avec cette méthode que je maintenais mon poids. Et bien.. Disons que oui et non.

    Celles qui me connaissent, connaissent mon secret. Au départ, je n’étais pas pour en parler publiquement, pour promouvoir ce genre de technique, mais j’ai constaté que ça devient « à la mode ». J’en entends de plus en plus parler. Donc je me suis dis, pourquoi pas partager mon expérience, sachant que je le fais depuis plus de 7 ans.

    À savoir que quand j’ai commencé, je l’ai fait avec l’accord et la surveillance de mon médecin !

     

    Commençons depuis le début..

    Il y’a maintenant 8 ans, j’ai perdu plus de 15kg.. Mais étant le genre de fille qui, quand elle regarde la bouteille de coca, prend 10 kg, je n’avais qu’une peur, devoir me priver toute ma vie.
    De devoir absolument faire attention à tout ce que je mange.. il n’en était pas question. Ni même de devoir bannir la mal bouffe de mon alimentation.

    N’étant pas très légume, je me voyais mal, avoir une alimentation équilibrée à tous les repas. Comptez les calories, n’est pas mon truc. Et pour couronner le tout, j’ai un problème de gloutonnerie. C’est à dire que si j’aime le plat, mais que je n’ai plus faim.. je vais le terminer quand même. C’est plus fort que moi, et je n’arrive pas à me raisonner.

    Idem avec une tablette de chocolat (ou paquet de gâteaux, de chips…). Je ne peux pas manger un carré ou deux. Il faut que j’éclate toute la tablette…

    C’est alors que mon médecin m’a parlé du fasting !

     

    Le fasting ? C’est quoi ?

    À vrai dire, je dirai que c’est un véritable mode de vie qui consiste à jeûner par intermittence, partiellement ou totalement sur une période de la journée ou de la semaine.

    Et pour ça, il n’y a pas vraiment de règles..:  » Ce régime alimentaire est très flexible et s’adapte à chacun : pas de restriction en termes de nombres de calories consommées pendant la période d’alimentation, pas de restriction sur le nombre de repas, le fasting est assez permissif. » (J’ai trouvé cette définition dans Cosmopolitan).

    Mais pourquoi je parle de mode vie ? Car il ne s’agit pas d’une méthode que vous allez appliquer pendant 30 jours, puis reprendre vos habitudes. Non ! Il s’agit d’une méthode à faire sur du long terme.

     

     


    Les méthodes :

    Sauter le petit-déjeuner:

    Je ne cherche pas à créer de polémique, je vous entends déjà me dire: « C’est le repas le plus important de la journée », mais à vous partager mon expérience.

    Je me suis aperçue il y’a quelques années, que je me forçais à prendre un petit dej. Bien souvent, quand je me réveille, j’ai juste envie de boire de l’eau et rien d’autre. J’ai donc écouté mon corps, et arrêté d’assommer mon estomac d’un repas qu’il ne voulait même pas.

    Ça permet à mon système digestif d’être au repos depuis la veille au soir, et de puiser dans mes réserves. Je mange de nouveau à midi (si j’ai faim). Oui il m’arrive, si je suis occupée, de ne pas manger ce repas non plus. Simplement si je n’en veux pas. Si j’ai faim… Je mange.

     

    Oui mais, on dit : « qu’il ne faut pas sauter de repas, qu’on reprend le double de poids. »

     

    L’inconvénient avec les « on dit », c’est qu’ils deviennent souvent des vérités absolues.

    Je sais que ça peut paraître difficile à accepter. Quand j’en parle autour de moi, je suis confrontée à de vives réactions. Également quand j’explique qu’il m’arrive de faire du sport à jeun.. Peut-être aussi pour ça que j’ai tant tarder à vous en parler, et que je gardais cette méthode pour moi.

    On me parle à chaque fois de perte de muscles, et pas de perte de graisse. Qu’un jour je reprendrais tous mes kilos, que je dois constamment manquer d’énergie, être en hypoglycémie..

    Mais dans la pratique, c’est tout l’inverse qui se produit. Je suis toujours musclée, avec un corps plutôt ferme, j’ai beaucoup moins de crises d’hypoglycémie, et je suis une vraie pile électrique.  Avant, entre les repas, j’étais obligée de manger un petit truc sucré, sinon je me sentais « partir ». Je me souviens d’une fois au violon, j’avais peur de ma prof, et je n’osais pas lui dire que je me sentais pas bien.

    J’étais devenue toute blanche, et je ne voyais même plus les notes sur ma partition.. Heureusement qu’elle avait eu le réflexe de m’attraper une chaise, sinon, je finissais par terre. Ma mère était arrivée me récupérer avec un gros sachet de bonbon, et tout allait mieux.

    Depuis que je jeûne, cette sensation ne m’est plus arrivée ! Ah si, je mens.. L’année dernière, j’ai eu la grande idée de me lancer dans un régime qui fait perdre 5kg en une semaine, et où il faut consommer 3 repas par jour. Et en épluchant un oeuf dur au dessus de l’évier, je me suis écroulée. V. avait eu la peur de sa vie. ( Je précise pour l’oeuf, car celles qui m’avaient suivi dans ma folle aventure se souviennent que le régime consistait à manger des oeufs à  tous les repas et dès le petit dej).

     

    Manger qu’un seul repas dans la journée:

    On reste toujours dans un jeûne partiel. Pour débuter, je pense que c’est le mieux. Si on attaque de suite à ne pas manger pendant une journée entière, ça peut nous dégouter. Un peu comme se priver.. En même temps, le fasting, c’est une forme de privation. Mais moins frustrante je trouve.

    Bref, lorsque je fais ça, c’est que bien souvent, les deux autres repas, j’ai été trop occupée pour manger, ou que je sais que le soir j’ai un énorme repas qui m’attend.

    Après, ça arrive, que le brunch soit mon seul repas de la journée. C’est assez aléatoire, j’adapte à mon style de vie. Des fois je suis tellement prise dans le boulot, que j’oublie de manger. Ou tout simplement, parfois, je n’ai pas faim. Et dans ces cas là, je ne me force pas. J’écoute mon corps.

    Je sais que certain vont me dire que le repas du soir doit être le plus léger, on a tous déjà entendu ça… Pourtant, la majorité du temps, c’est mon plus gros repas. Pourquoi ?

    Car c’est bien souvent le seul repas que je fais avec V. où nos horaires concordent. Donc on a tendance à manger d’avantage. Pourtant, je ne suis pas grosse, et je ne reprends pas de poids.

     

    Ne rien manger pendant 24H:

     

    La première fois quand j’avais entendu parler de cette technique, j’étais au collège. Une prof d’svt nous avait dit que nous pouvions tenir une journée sans rien avaler, en buvant que de l’eau. J’avais tenté l’expérience avec deux copines, mais en vain…
    Alors qu’aujourd’hui, c’est quelque chose que je pratique souvent, sans problème et que j’adore !

    J’ai la sensation d’avoir mon organisme qui puise dans mes réserves. D’ailleurs, je l’encourage :  » Allez, mange mes graisses petit corps, mange »

    Non s’il vous plaît, n’appelez pas l’hôpital psychiatrique. Je vais très bien ! C’est juste une forme de pensée positive ^^

     

    Comment s’y prendre ?

     

    Parlez-en à votre médecin..

    Si l’aventure vous tente, discutez-en avec votre docteur, qui sera en mesure de vous accompagnez et de vous conseillez au mieux.

    Commencez en douceur..

    Je vous conseillerai de commencer par de petites périodes et durant le week-end, ou des vacances. Histoire d’habituer votre corps à avoir moins de sucre. Commencez par des jeûnes de quelques heures, pour arriver à en faire sur des périodes de 16 à 24H.

    • Sauter d’abord un seul repas
    • Puis, jeûner 12H en consommant deux repas..

    Adaptez à vos habitudes de vie..

    Ensuite, je vous dirai de faire en fonction de vous, de prendre en compte vos contraintes professionnelles et familiales. Pour certains, il sera impensable, et impossible de sauter le petit-déjeuner. En revanche, étant au bureau à l’heure de midi, n’éprouveront aucun problème à ne pas manger ce repas.

    Il faut bien comprendre, qu’il n’y a pas vraiment de règles. Vous pouvez très bien démarrer votre jeûne, plus tôt ou plus tard, en fonction de ce que vous avez prévu dans votre journée.

    Par exemple:

    Demain soir, j’ai un énorme repas de famille, ou entre amis.

    Soit je vais sauter mon repas du midi, et ainsi me faire un jeûne d’environ 12H, avec un petit déjeuner, et le repas du soir avec mes amis.
    Où alors, je commence la veille au soir, par un dernier repas à 20H, et le prochain sera celui du midi. Ainsi, j’aurai jeûner pendant 16H. Et je mangerai le gros repas le soir. Tout dépend du déroulement de ma journée.
    Si j’ai un déjeuner d’affaire, il est clair que je sauterai le petit dej, pour ne pas regarder la personne manger en face en moi.

    Si en revanche, V. a été chercher les croissants un matin, dans ce cas, c’est le déjeuner que je vais sauter, si j’ai mon gros repas le soir. Ou que je l’ai eu la veille.

    Il faut aussi savoir que je ne le fais pas tous les jours.. Parfois, même si j’ai ce gros repas le soir, je vais me faire un maxi petit dej, et un bon repas le midi.
    Comme je disais plus haut, le fasting c’est un mode de vie et quelque chose à « pratiquer » par intermittence, sur une période de la journée ou de la semaine.

    Je ne sais pas si c’est très clair pour vous… J’ai longuement hésité à tourner ce sujet en vidéo, car je ne trouve pas évident de vous expliquer tout ça par écrit. Surtout, que ça dépend de pleiiiiiiin de choses. Après, il n’est pas trop tard.. Si vous avez des questions, ou autres, je peux toujours la tourner.

     

    Pourquoi cette méthode marche si bien ?

     » Parce que jeûner met l’organisme en mode brûlure de graisses. Au bout de plusieurs heures sans prises alimentaires le taux de sucre sanguin s’abaisse, les pics d’insuline disparaissent et le glucagon vient prendre le relais. Egalement produite par le pancréas, cette hormone a pour rôle de maintenir un niveau de sucre minimum dans le sang pour nourrir les organes, en l’absence de prises alimentaires. Lorsque les réserves sont épuisées, le glucagon puise dans la graisse du tissu adipeux pour la transformer en énergie. En résumé plus le pancréas sécrète de glucagon et plus les kilos superflus s’envolent. » – Explication trouvée chez Femme actuelle par Isabelle De Baleine.

     

    Conseils pendant un jeûne : 
    • Boire de l’eau, du thé, du café..
    • S’occuper
    • Ne pas manger que de la mal bouffe
    • Faire du sport
    Publicités

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    Vous recherchiez quelque chose?