Publicités
  • Porridge maison : Pour un petit déjeuner gourmand, simple à réaliser, mais surtout sain ! La …

    Voir l’article
  • Avec V. on adore manger des pancakes. Et lors de nos brunchs, leur présence …

    Voir l’article
  • On rêverait avec V. d’avoir une hygiène de vie saine. Démarrer …

    Voir l’article
  • Je n’avais pas prévu de vous donner la recette aussi rapidement.. mais …

    Voir l’article
  • Si t’es au régime, sur le point de l’être, que tu culpabilises …

    Voir l’article
  • Pour celles et ceux qui me suivent sur Snap, vous avez pu voir qu’hier, …

    Voir l’article
  • Pendant longtemps, nous en avons vu sur Instagram, puis un jour.. Nous nous sommes dé…

    Voir l’article
  • Nous sommes plus « sâlé » que « sucré », mais cette recette de cookie, est sans conteste, …

    Voir l’article
  • Il y a quelques années, nous nous sommes lancées dans la confection de …

    Voir l’article
  • Pourquoi j’ai décidé d’entreprendre ?

    Il y a maintenant deux ans et demi, je me suis lancée en tant qu’auto-entrepreneur. J’étais loin d’imaginer, qu’un jour je me serais lancée dans ce type d’aventure..

    Quand j’étais étudiante, beaucoup de personnes autour de moi, savaient ce qu’elles voulaient faire, avaient même déjà la fibre entrepreneuriale. Ce qui n’était pas mon cas ! Pourtant, je suis fille de commerçant, mais, ma petite maman, voulait que j’ai un boulot stable, avec un salaire fixe..

    Je me suis donc orientée dans le milieu du paramédical. Après mon bac L, j’ai fait un BEP carrières sanitaires et sociales, puis un bac pro services en milieu rural, pour terminer sur une prépa infirmière…

    Je travaillais également en parallèle en tant qu’aide soignante, dans un EHPAD.

     

    Mais… je commençais à changer de perspectives !

    Durant mon bac pro, j’ai ENFIN pu faire des stages, ce qui m’avait vraiment manqué au lycée.. dès la seconde, devoir choisir une voie, qui au final, peut fermer des portes… c’est avéré compliqué pour ma part.. Mais comme il n’est jamais trop tard, ces stages m’ont permis de découvrir de nouveaux horizons..

    J’ai donc décidé, après ma prépa, de suivre des études dans le management, le marketing, et la vente… Je voulais apprendre à négocier, gérer des projets, en faire la promotion..

    J’avais trouvé l’école, il ne me manquait plus qu’une entreprise pour me prendre en contrat de professionnalisation.

    C’est au final chez FootLocker que l’on m’a acceptée, mais très rapidement, on m’a proposé un CDI, avec formation en interne etc..

    Ma foi.. j’ai accepté, et me suis lancée dans la vente.. Deux mois plus tard, on me demandait de partir..

    C’était une catastrophe !

    Je n’atteignais AUCUN chiffre. Il fallait que je vende des semelles, des produits d’entretien et des chaussettes, à tous les clients, en plus de leurs chaussures.. Et clairement, je n’y arrivais pas.

    C’était la désillusion totale..

    Il était trop tard pour ré-intégrer l’école, trouver une nouvelle entreprise, et les concours infirmiers…étaient 6 mois plus tard. Je suis donc allée travailler à l’EHPAD.. étant simplement contractuelle, et parfois avec vraiment, peu d’heures dans le mois… J’ai donc postulé dans une entreprise de soin à domicile pour avoir un complément de salaire !

    Finalement, je n’y faisais que du ménage…

    Lorsque je partais travailler, je me disais souvent  » C’est finalement ça qui t’attend toute ta vie ? »

    J’étais vraiment déçue.. il n’y avait aucune reconnaissance, un salaire qui ne te permettait pas de vivre, mais juste de payer les factures (malgré le cumul de deux emplois).. Mes proches essayaient de me rassurer en me disant que, le jour où je serai infirmière, ce serait différent !

    Tu parles…

    J’avais des copines qui sortaient tout juste de l’école, et soit elles étaient au chômage, soit contractuelles avec peu d’heures..

    J’avais une vision peu réjouissante de ma vie future..: Bosser minimum 8H d’affilées, dans des conditions de travail déplorables (Vu l’état de certaines de mes collègues, ça fait peur : tendinites de partout, sciatique, cruralgie.. qui faisaient des infiltrations tous les quatre matin…), pour un salaire de misère.. Et peut-être pour au final, ne même pas avoir de retraite !

    Ou je serai venue travailler en déambulateur, qui sait ?!

    Donc voilà comment en 2015, je me suis laissée tenter par une activité entrepreneuriale.. Pendant 6 mois, je l’ai cumulée avec mon emploi en maison de retraite ! Puis, le 1er Octobre 2015, j’ai dit aurevoir à la blouse blanche, pour voler de mes propres ailes !

    Et vous, que faites-vous dans la vie ? Est ce que, vous avez déjà eu envie d’entreprendre ?

    Publicités

    Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :

    Vous recherchiez quelque chose?